Antino[mic] – Ophélia

Date de sortie : Mai 2018

Disponible en streaming et téléchargement gratuit via le site de l’artiste

 

Guitare à la main, harmonica en poche, Antino[mic] parcours les routes de la région en distribuant une musique Folk mélodique et sensible. Après quelques essais avec Méduse en 2014 et Retour aux Sources en 2016, Ophélia est le premier album “longue durée” auto-produit. Issu de la culture Punk Rock Californien, notre Stéphanois a quelque peu mis de côté les guitares électriques depuis White Card, son dernier groupe. Seul au chant et à la gratte, [mic] assure le boulot et distribue ses neufs titres chantés en Français dans un esprit Folk Punk digne de Tony Sly. Contrasté entre mélancolie et joie, entre rythme et douceur, ce premier album regorge de mélodies qui saisissent avec facilité, portées par une voix apaisante. Ne manque plus qu’une sortie physique pour couronner tout ça !

Seabuckthorn – A House With Too Much Fire

Date de sortie : 1er Juin 2018

Disponible en c.d et vinyle sur Bookmaker Records et La Cordillère

 

A House With Too Much Fire est le cinquième album de Seabuckthorn, projet one-man-band de l’Anglais Andy Cartwright dont il tient le gouvernail depuis 2011. Sa musique invite l’auditeur au voyage, à la dérive, dans un univers Folk-Pyschédélic-Ambient très personnel où les guitares sont les principaux instruments. Les accompagnements sont minimes, sachant se faire discrets pour laisser place à l’imagination, ou au contraire se montrant puissamment expressifs. La démarche du compositeur peut rappeler les intentions de Buckethead sur les albums Colma ou Electric Tears. Ici, la musique raconte également une histoire sans parole, laissant l’auditeur se créer sa propre vision des paysages où l’y conduit Cartwright. Calme, emportant et un tantinet obscur, cet opus s’avère être même plus convaincant  que Turns, son prédécesseur. A écouter paisiblement.

 

Écouter et commander l’album

Ten Minutes Later

Date de sortie: Août 2018

Disponible en vinyle et c.d

Né des cendres de Volstead Akt, il n’aura pas fallu longtemps à Ten Minutes Later pour se faire entendre. Les choses se sont passées rapidement, les affinités entre les musiciens y étant certainement pour grand chose. Aussi, après plusieurs mois d’existence et une poignée de concerts effectués, le trio présente fièrement son premier album éponyme et qui plus est autoproduit. Nouveau groupe pour la clique de Granger. On prend les mêmes, ou presque, et on repart sur un nouveau concept Fastcore qui gravite autour d’une seule guitare, batterie et chant. Les intentions sont d’aller à l’essentiel sans passer par les schémas habituels de structuration et les codes standards en terme de composition. Les titres s’enchaînent ainsi de but en blanc et vont droit au but sans fioritures, le tout distribué en à peine plus de dix minutes. Y a pas à dire, on n’a pas le temps de s’ennuyer!  Le son est assez fidèle au Hardcore des années 90 et les textes abordent des constats politiques et métaphysiques (“I’m Not Free”; “Refuse To Abuse”) ou des sujets plus personnels (“Mess”; “Her Smile”). Finalement, on a un disque rapide qui s’inscrit bien dans l’ère du temps, et c’est d’ailleurs assez bien résumé à la fin (“Born, Buy, Sleep, Die”).

Commander l’album

King Kong Blues – Make Rock n’Roll Great Again

Date de sortie: 08 Août 2017

Disponible en vinyle via le site du groupe

Après une poignée d’années passées sur les routes du pays, voire d’ailleurs, à défendre un premier E.P éponyme, le trio Bordelais King Kong Blues remet le couvercle pour un premier album qui ne passe pas inaperçu. Enregistré par Martin Guevara (Capsula) à Bilbao, Make Rock n’Roll Great Again ne pouvait que renfermer l’esprit du Rock dans ses plus belles formes. Le résultat ? Une musique sale, sauvage et hargneuse, empreinte de l’odeur du Delta et qui bouillonne dans une ambiance Garage façon Left Lane Cruiser. L’entrée en matière se fait sans difficultés, les musiciens n’ont rien laissé au hasard et on a l’impression que tout est bien contrôlé, bien ficelé, de manière à ce que l’auditeur ne décroche à aucun moment. Les textes, majoritairement en Français, sont également à l’honneur et prennent tous leurs sens dans ce contexte musical. Les musiciens y abordent des thèmes engagés (Ma Soeur) et ont le don de transformer des sujets sombres en véritables hymnes Rock n’Roll comme sur Arrête de Pleurer qui traite de l’alcoolisme d’une mère. Et puis ça me plait bien les groupes qui jouent aux mauvais garçons et qui assument ce qu’ils crient ouvertement (Athée). Une bonne découverte qu’on recommande grandement.

Écouter et commander l’album

Hot Snakes – Jericho Sirens

Date de sortie: 16 Mars 2018

Disponible en cd et vinyle sur Sub Pop Records

Album incontournable du début de cette année 2018, Jericho Sirens, 4ème album des mythiques Hot Snakes marque le retour du combo après 14 ans d’absence. La bande à John Reis reprend le fil des choses là où elle nous avait laissé avec Audit In Progress. Fidèle à son univers Noise/Post Punk/Post Hardcore qui rappelle un peu Sonic Youth, le répertoire de cet opus oscille entre la violence des mots, la frénésie des rythmes et les mélodies. Le groupe admet avoir pris quelques rides d’où le clin d’œil à propos du vieillissement sur “I Need A Doctor“, mais il n’a pas perdu en hargne et signe l’une des meilleurs galettes de cette première partie d’année. Pas besoin de palabres, posez vos esgourdes sur ce très bon album signé sur Sub Pop. Enjoy!

Écouter et commander l’album

No Fun At All – Grit

Date de sortie: 13 Avril 2018

Disponible en c.d et vinyle édition limitée sur Bird Attack Records

La planète Skate Punk est en pleine ébullition en ce début de Printemps ! A l’instar de leurs confrères des Satanic Surfers, les Suédois de No Fun At All publient leur dernier opus, Grit, digne successeur de Low Rider paru 10 ans plus tôt. Autant dire qu’une telle nouvelle a de quoi réveiller l’adolescent qui sommeille en chacun de nous ! Et comme pour chaque album de NFAA, c’est du plaisir garanti. L’esprit Skate Punk/Hardcore Mélodique qui a fait la renommée du combo a bien été respecté même si le line-up a encore changé depuis sa reformation. Aucune crainte à avoir donc avant de se jeter sur ce nouvel album. D’ailleurs, le groupe n’a jamais déçu au cours de ses efforts discographiques. Les mélodies et le culte du “tube” sont toujours une empreinte de marque des Suédois et la voix d’Ingemar Jansson sublime les titres à merveille (je serai tenté de dire comme à l’accoutumée). Les riffs sont quant à eux aussi percutants, catchy et précis qu’auparavant. Pour résumer, l’écoute de cette nouvelle galette se déroule en terrain conquis, on retrouve tous les ingrédients de ce qui a fait que NFAA ait séduit autant de monde depuis ses débuts et qui continue à plaire de nos jours. Alors oui, les Scandinaves ne révolutionnent pas l’affaire, ni  ne changent de cap. Ils restent simples et authentiques, et c’est bien l’essentiel. En tous cas, c’est un disque qui risque de tourner un bon moment sur les platines.

Écouter et commander l’album

Triggerfinger – Colossus

Date de sortie: 25 Août 2017

Disponible en c.d et vinyle sur Mascot Records

 

Comment pourrait-on passer à côté d’un groupe tel que Triggerfinger ? Voilà bientôt 20 ans que les Belges pratiquent un Rock n’ Roll endiablé souvent affilié au Stoner en raison de leurs riffs et de leurs lignes de basse lourdes à souhait. Presque 20 ans à écumer les salles du monde entier, à jouer au-devant des plus grands festivals avec une classe remarquable affublés de leur costard, et avec une énergie débordante et sincère comme peu de rockers en sont encore capables aujourd’hui. A peine trois ans après By Absence Of The Sun, le trio n’a pas pris le temps de refroidir et revient avec un nouvel album studio, le cinquième de leur discographie, Colossus. S’il y a bien une chose qui marque l’esprit dès la première écoute de cet opus, c’est la prise de risque à laquelle les musiciens s’exposent durant les 36 minutes d’écoute. L’heure est au changement et même si l’esprit déluré est toujours présent dans les compositions, on a tout de même du mal à reconnaître le Triggerfinger d’avant. L’album démarre en beauté avec le titre éponyme sur un groove joué à deux basses. Si Colossus n’éprouve aucune difficulté à séduire l’auditeur, le reste de l’album perturbe un peu plus les habitudes même si certaines chansons comme Flesh Thight, Candy Killer ou encore Bring Me Back A Live Wild One possèdent une identité et un charme propres au combo d’Anvers. D’autres titres comme Upstairs Box, Afterglow et Breathlessness dévoilent une autre facette du groupe et explorent des atmosphères planantes. Il faudra donc plusieurs écoutes pour assimiler ce nouvel opus, le comprendre et l’aimer au final. Un album ni meilleur, ni moins bon que les précédents. Il est tout simplement différent et surprenant! Vivement la prochaine tournée, en espérant les revoir dans l’une de nos salles Stéphanoises.

Écouter l’album

Commander l’album

Guerilla Poubelle – La Nausée

Date de sortie: 17 Novembre 2017

Disponible en vinyle et cd sur Guerilla Asso

 

Le trio Parisien Guerilla Poubelle marque son retour avec un cinquième album studio, soit 4 ans après Amor Fati qui avait embarqué les musiciens dans une série interminable de concerts un peu partout en France mais aussi dans le monde. La pochette empruntée à La Bergère avec son Troupeau de Jean-François Millet annonce les thèmes abordés sur le disque. Les couleurs ternes du tableau et le décor renvoient directement à la morosité du quotidien et à l’aliénation de l’individu par le labeur. L’album dépeint ainsi le climat politico-économico-social actuel et pointe des tranches de vie à travers lesquelles chacun pourra s’identifier. Côté zic, le trio maîtrise la recette d’un Punk Rock joué au taquet, avec des riffs affûtés et soutenus par une section rythmique précise. A écouter avant de partir en manif’ !

Écouter l’album

Commander l’album

 

Oyster’s Reluctance – Insignificant

Date de sortie: 31 Mars 2017

Disponible en c.d sur le bandcamp du groupe

 

Paru au printemps 2017, Insignificant est le deuxième E.P du trio Mâconnais Oyster’s Reluctance. Comme son prédécesseur, Sick Sad World sorti en 2013, il s’agit encore une fois d’une autoproduction dans la tradition de ce que le groupe faisait déjà sous le nom d’Orange Bud. Voilà donc les musiciens repartis sur des sentiers Post Grunge/Noise avec quelques teintes progressives, voire atmosphériques. La musique du groupe prend indéniablement ses racines dans le Rock des années 90, on pourra donc légitimement penser à Soundgarden ou encore à Alice In Chains ne serait-ce que par le timbre de la voix qui rappelle quelque peu Layne Staley. Sans être chauvin, on pourrait même dire aussi que la galette comporte une petite touche “Frenchy”, une petite signature qui renvoie à l’univers de feu Last Barons. Bref, aucune critique à émettre au sujet de cet E.P très bien produit, la basse remplit si bien l’espace sonore qu’on ne se rendrait presque même pas compte qu’il n’y a pas de guitare! Seul petit reproche concernant le format, on aurait souhaité avoir un disque un peu plus long. Eh oui, quand on apprécie on a toujours tendance à en vouloir plus, mais bon, il y a déjà beaucoup de matière à se mettre dans les tympans.

 

Écouter et commande l’E.P

Raincheck – True Love

Date de sortie : Mars 2017

Disponible en LP sur Inhumano, Bad Wolf, KROD Records, Bad Mood Asso et Joe Cool Records. Édition K7 sur Joe Cool Records

 

Découverts par hazard il y a un an et demi en première partie de Good Riddance au Warmaudio, les Lyonnais de Raincheck n’ont pas tardé à se faire une place au chaud et à faire parler d’eux bien au-delà de la capitale Rhodanienne. Depuis, le quintette a fait du chemin, partageant les scènes aux côtés de Guerilla Poubelle, les Burning Heads et Teenage Bottlerocket pour ne citer qu’eux. C’est donc en toute logique que le combo délivre un bel EP de six titres dont l’artwork confié à Freak City Designs nous replonge au milieu des années 90 avec ses stars du catch et ses séries télé remplies de bastons. Ça tombe bien ! C’est juste ce que nos amis de Raincheck proposent sur ce disque, du Punk mélodique à tendances Hardcore qui scotche littéralement l’auditeur à grands coups de riffs et qui percute comme une bonne beigne en pleine ganache. Attention ! Nos gaillards ne révolutionnent pas le genre et ce n’est d’ailleurs pas leur vocation mais le résultat donne des titres maîtrisés avec facilité et sincérité. Une galette bien sympa on vous dit!

 

Commander l’E.P